FN 04

Blog officiel du FN des Alpes de Haute-Provence

Capture

Patrick Kanner, ministre délégué à la Ville et à la Jeunesse, était jeudi à Manosque pour le nouveau contrat de Ville. Alors que je suis élu (certes d’opposition Front National -sic) au Conseil municipal, c’est par le journal La Provence que j’ai appris a posteriori sa visite. Même si c’est un nouvel aveu de déni de démocratie et de mépris des électeurs, il est évident que la présence à cette grande messe électorale d’un élu FN (qui pourtant s’investit dans ces quartiers depuis le début de son mandat) aurait sûrement dérangé la caste dirigeante locale !

Enfin…

Que nous apprend le ministre Kanner?

D’abord, que 1,7 million d’euros par an sont consacrés à ce programme, qui demeure pourtant très flou (car oui, le diable est dans les détails). Quant à moi, il me semble que si ce programme se limite à dessiner des fresques dans les quartiers, son efficacité et sa légitimité financière sont effectivement sujets à discussion. Car je rappelle que ces sommes importantes injectées chaque année sortent de la poche des contribuables et qu’a ce titre, il serait normal d’attendre plus de précisions sur l’affectation et l’efficience de ce budget.

Ensuite, que le ministre veut donner plus de pouvoir au conseil citoyen. Dixit, « C’est l’objet du projet de loi Égalité citoyenne que je présenterai au Sénat qui donnera un pouvoir d’interpellation. Si le conseil estime qu’une politique publique ne marche pas, qu’elle doit évoluer, il pourrait alors interpeller le préfet pour que les élus infléchissent leur politique ».

Permettez-moi de rappeler que les conseils citoyens existent dans nos cités depuis bien longtemps. Mais, au fil du temps et de leur instrumentalisation, les habitants s’en sont détournés. Car leurs doléances et leurs projets empreints de bon sens n’ont jamais été écoutés ou considérés. En la matière, il est temps de joindre les bons sentiments à des actes concrets.

Quant à la possibilité d’interpeller le préfet, je suis là aussi très dubitatif et je m’appuie sur ma propre expérience. À deux reprises, et en ma qualité d’élu, j’ai sollicité notre ancien préfet.

La première requête portait sur un point de droit, le maire de Manosque nous refusant le prêt d’un bureau à la mairie pour pouvoir recevoir nos administrés, violant ainsi la loi. J’esperais que le préfet rappelle au maire son devoir. Il n’en a rien été. Rien n’a été fait !

Ma seconde requête concernait la demande d’explications sur le remboursement de frais de campagne, qui tardait. Là encore, aucune réponse, ce qui s’apparente en l’espèce a du mépris.

Fort de ces expériences, je doute fortement de l’efficacité de cette mesure !

Pour finir, j’ai à mon tour une idée à proposer, qui elle ne coûterait rien aux contribuables. Depuis plus de quinze ans, trois familles sèment la terreur dans le lotissement des Serrets. Ce sont eux qui brûlent les voitures des habitants qui ont eu le courage de se plaindre. Ce sont eux qui vivent de divers trafics. Pourquoi ne pas appliquer simplement la loi et expulser de ce quartier ces fauteurs de troubles ? Je suis convaincu que cette mesure gratuite permettrait d’améliorer sensiblement la qualité de vie des habitants de ce quartier.

Éric Sauvaire
Conseiller Municipal Front National à Manosque
Conseiller Communautaire D.L.V.A

%d blogueurs aiment cette page :