FN 04

Blog officiel du FN des Alpes de Haute-Provence

1

Jeudi 28 janvier, nous étions convoqués pour le conseil municipal à Manosque. Au programme : vingt délibérations et deux informations n’étant pas sujettes à vote. Le débat d’orientation budgétaire et le rapport annuel sur l’égalité professionnelle en les hommes et les femmes au sein de la mairie.

Bref, rien qui aurait pu laisser penser que ce conseil municipal durerait quatre longues heures. Mais c’était sans compter le besoin pathologique d’exister pour les élus du front de gauche. Durant quatre longues heures, nous avons dû subir leur propagande stérile prônant une gestion du budget de notre maire basé sur l’accroissement du déficit de notre ville qui pourtant est suffisamment endettée, à tel point que la capacité de remboursement de notre dette avoisinera les dix ans en 2016, c’est un seuil critique pour une collectivité.

Puis, nous avons aussi enduré un débat surréaliste et indigeste ayant pour sujet l’achat de notre ancien hôpital pour en faire la nouvelle mairie ; une discussion qui n’avait absolument rien à voir avec les dossiers que nous devions traiter.

Du grand n’importe quoi, qui eut les faveurs pourtant du journaliste de la Provence qui titra dans son article de samedi : Un débat, un vrai.

Il est vrai que sur la durée, nous avons dû battre un record, mais pour la qualité, ce fut un lourd moment de nombrilisme dogmatique à tel point que notre maire s’est fâché à plusieurs reprises lançant même à monsieur Péllarrey : « Jean-François, on sait que tu parles parce que tu as besoin d’exister, on l’a bien compris. Maintenant, ça suffit. Basta ! »

Puis quelques longues minutes plus tard le maire s’est fâché de nouveau et a menacé de faire observer le règlement intérieur du conseil en imposant des temps de paroles. À juste titre car trop c’est trop ! Mais nos conseillers d’extrême gauche ont eu le toupet de crier au déni de démocratie.

Vous l’aurez compris, ce fut un long moment difficile à supporter, où les intervenants de gauche se sont discrédités définitivement aux yeux du conseil et des personnes présentes.

Entre deux invectives, nous avons voté contre les délibérations suivantes, qui autorisent des augmentations malvenues par les temps qui courent :

  • Modification du tarif du centre de l’enfance Robert Honde ;
  • Révision des tarifs du stationnement payant des horodateurs pour l’année 2016;
  • Révision des tarifs abonnement et horaires des parkings de Manosque pour l’année 2016 ;
  • Révision des tarifs municipaux.

 

Éric Sauvaire
Conseiller communautaire DLVA
Conseiller Municipal Front National de Manosque

%d blogueurs aiment cette page :