FN 04

Blog officiel du FN des Alpes de Haute-Provence

Giono

Le jeudi 22 octobre 2015, lors du conseil municipal, nous avions à délibérer sur l’acquisition de la Maison de Jean Giono, le Paraïs.

Le 26 juin 2014 déjà, une première délibération nous avait été soumise, où l’on nous avait expliqué que la ville voulait se porter acquéreur de la maison le Paraïs pour 500 000 €, ainsi que la bibliothèque de l’écrivain avec plus de 8 000 volumes et d’importantes archives littéraires, témoins de la genèse de son œuvre, pour 100 000 €. Au total, la mairie s’engageait à payer 600 000 € pour l’ensemble. Bien que cette somme nous parût à l’époque très importante, nous avions alors voté pour cet achat, en particulier pour les écrits de Jean Giono, qui nous semblent inestimables et qui devaient revenir à la ville de Manosque.

Le 25 juin 2015, une nouvelle délibération nous était soumise qui nous demandait d’autoriser monsieur le Maire à solliciter le Conseil régional et le Conseil départemental pour une demande de subvention. Cette délibération avait été annulée le jour du conseil sans aucune explication.

Le 22 octobre 2015, les explications que nous a données monsieur Antiq, chargé de ce dossier, n’avaient plus rien à voir avec ce qui était prévu initialement. Le montant de l’achat de la maison était passé à 634 000 € sans les manuscrits de Jean Giono, qui sont eux achetés par l’association des amis de Jean Giono pour la somme de 156 000 €. Résultat de l’opération, la mairie achète l’écrin, quatre murs et un toit en très mauvais état près de 100 000 € de plus que le prix estimé par France Domaine et une association, vénérable au demeurant, récupère le trésor pour 50 000 € de plus que le prix estimé.

Comme l’a dit très justement madame Cariol, élue du Front de gauche, qui a pourtant voté pour cette délibération, «madame Durbet-Giono devrait relire les œuvres de son père, et en particulier les vraies richesses. » ; elle qui fait une rondelette opération de 790 000 € alors que les biens mis en vente sont estimés à 675 000 €.

Mais quel est le bilan de cette opération pour notre ville et pour les Manosquins ?

À l’heure où monsieur le Maire faisait voter, le mois dernier, les augmentations de taxes et d’impôts locaux (je rappelle que nous avons voté contre) au prétexte que les réductions de subventions de l’État ne lui permettaient plus de faire face aux dépenses ; à l’heure où nous allons vivre, en 2016, des coupes draconiennes dans certains postes de dépenses, dont le social et l’éducation qui je le pressens ne seront pas épargnés ; où est la cohérence ? Le Paraïs va être une source de dépenses supplémentaires pour sa rénovation et son accessibilité ainsi que pour les charges fixes que devra payer la mairie. Où est la vision ? Comment cette maison pourra un jour rembourser les investissements qu’il faudra bien faire ? Personne n’est en mesure d’apporter une réponse.

Vous l’avez compris, contrairement à l’article du journal la Provence du samedi 24 octobre où il est écrit « que la délibération a été votée à l’unanimité », je vous assure que seuls les élus du Front National se sont abstenus. Bien que nous ayons aimé que la mairie fasse l’acquisition de la totalité des biens de Jean Giono, il nous a été impossible de porter caution à cette histoire de gros sous.

Éric Sauvaire

Conseiller communautaire DLVA

Conseiller Municipal Front National de Manosque

%d blogueurs aiment cette page :