FN 04

Blog officiel du FN des Alpes de Haute-Provence

3581

On le sait pourtant : les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! Eh bien, concitoyens manosquins, sachez que Monsieur Bernard Jeanmet-Péralta, votre Maire que vous avez élu pour son troisième mandat sur la promesse qu’il n’augmenterait pas les impôts, n’a pas tenu parole !

Lorsqu’en 2001, Bernard Jeanmet prenait la mairie, son argument principal était de ne pas augmenter les impôts. Argument de campagne facile à entendre et simple à tenir, tellement les impôts en ce temps-là étaient prohibitifs. En effet, les impôts locaux avaient été tellement augmentés durant le mandat de monsieur Raffalli (Maire RPR de 1988 à 1995), puis par Robert Honde (Maire PRG de 1995 à 2001) qu’il n’avait aucune marge de manœuvre. Je rappelle au passage que Bernard Jeanmet était adjoint de monsieur Raffalli et qu’il avait donc voté les hausses d’impôts locaux.

Son deuxième argument de campagne était de désendetter la ville.

Aujourd’hui, les mouches ont changé d’ânes. Dans l’atmosphère chaotique du conseil municipal du 24 septembre 2015, le choix de nos décideurs locaux a été simple : tout augmenter !

  • La taxe locale sur la consommation finale d’électricité ;
  • La taxe foncière sur les propriétés bâties ;
  • La taxe d’habitation.

Au prétexte des diminutions des subventions d’état…comme si les Manosquins étaient responsables de cette situation.

Nous, élus Front National, avons, bien sûr, voté contre ces augmentations.

Il y a eu, comme d’habitude, un long débat avec les élus d’extrême gauche, pour une fois pertinents sur la forme. Car sur le fond, il est clair que nous avons une vision divergente. Eux prônent une augmentation du deficit, tandis que notre option est de faire des économies.

Je rappelle au passage que les Manosquins sont endettés à plus de 1 400€ par habitant. Monsieur le maire se réconforte en tempérant que cette dette est dans la moyenne de la région. Mais sur le plan national, la moyenne d’endettement pour les villes comparables à Manosque est de 1,100€ par habitant. J’estime donc que nous sommes surendettés et que monsieur le maire n’a donc pas tenu non plus la promesse de désendettement de notre ville.

Éric Sauvaire

Conseiller communautaire DLVA

Conseiller Municipal Front National de Manosque

%d blogueurs aiment cette page :