FN 04

Blog officiel du FN des Alpes de Haute-Provence

cam

Jeudi dernier, en conseil Municipal, nous avons voté une demande de subvention pour la deuxième phase d’installation du système de vidéo-protection à Manosque. Cette deuxième tranche complète la stratégie développée pour renforcer la sécurité du centre ancien et de ses abords, et met en place un maillage dans les zones artisanales. Le coût des travaux de cette seconde tranche sera de 266 000€, et 50% seront pris en charge par l’État. La mairie supportera par conséquent cette dépense à hauteur de 133 000€.

Étonné par ce choix géographique, j’ai interrogé le conseil sur l’opportunité de prioriser le développement de cet outil dans les zones artisanales. La réponse qui m’a été donnée faisait sens. Pour résumer, le choix avait été déterminé par le nombre de délits constatés. Le maire a donc décidé d’installer le système de vidéo-protection en priorité dans les zones les plus touchées par les actes de délinquance.

Pour ma part, je suis convaincu que la vidéo-protection est indispensable à notre ville. Je regrette simplement que le maire utilise a minima le potentiel de cet outil. Car, à ma connaissance, les caméras sont utilisées essentiellement pour le recueil d’information après un délit, alors qu’elles pourraient aussi être utilisées pour déceler les actes de délinquance et pour guider efficacement les patrouilles sur le terrain afin d’appréhender les individus en flagrant délit.

Toutefois, force est de constater que depuis que la mairie de Manosque a des élus Front National, la politique du maire en matière de sécurité a beaucoup évolué. Nous nous en félicitons. Je ne désespère donc pas qu’il se rende compte un jour que la vidéo-protection peut être utilisée plus efficacement, et qu’en conséquence, il finira par appréhender la gestion de cet outil dans sa globalité.

À l’occasion de cette délibération, les socialistes et les élus d’extrême-gauche se sont insurgés, au nom des libertés individuelles, ainsi qu’au nom du coût, pour eux inconsidéré. J’ai même pu entendre un élu d’extrême-gauche réclamer : « Nous voulons plus de policiers ! ». Quelle hypocrisie, lorsque l’on sait qu’ils seront les premiers à crier au « flicage intempestif » si d’aventure, le maire décidait de les écouter et d’étoffer les effectifs de la police municipale qui en aurait pourtant bien besoin. Se faisant l’écho de ce palabre idéologique, les journalistes de La Provence ont pu noircir leur feuille de chou de manière simpliste, en reportant que « Le fait d’être filmé ne donne pas le sourire à tous. Et particulièrement aux élus de gauche qui, tour à tour, ont affirmé leur opposition au projet. ».

Ce qui est d’autant plus navrant, c’est que ces bonnes âmes soit-disant indignées par les choix « liberticides » du maire vivent pour leur grande majorité dans les quartiers bourgeois de Manosque, bien mieux fréquentées que les zones ciblées par cette initiative, et par conséquent moins prônes à la délinquance. Et de se poser en défenseurs des libertés individuelles alors qu’ils sont parfaitement déconnectés du quotidien des Manosquins les plus exposés. N’oublions pas, au demeurant, que c’est bien la gauche qui a initié et qui a voté récemment la loi sur le renseignement (voir article sur ce blog Loi sur le renseignement); loi infiniment plus liberticide que la mise en place de quelques caméras de vidéo-protection dans notre ville. A une période où l’insécurité et la criminalité ne cessent d’augmenter, et les faits divers macabres se multiplier…

Éric Sauvaire
Conseiller Municipal Front National de Manosque
Secrétaire FN  de la 2° circonscription des alpes de haute Provence

One thought on “La vidéo-protection finalement en expansion à Manosque

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :